Concours Construction de logements economiques rue Louis Favre - Genve
 
 
 

> perspective concours

354_02.jpg

 
Idée
Le projet s'insère dans l'espace urbain par une construction qui prolonge les espace des rues existantes en conservant la placette publique avec ses arbres. La volumétrie du nouvel bâtiment se réfère à l’échelle des bâtiments voisinant en respectant l‘échelle du quartier. Au centre, la volumétrie du bâtiment se dissout en une forme libre pour conformer une cour intérieure, accès du nouvel organisme. Celle-ci est liée avec la placette du quartier par un passage étroit. Cet espace, par sa forme et sa matérialisation, conçu par contraste avec la volumétrie extérieure donne au projet sa propre identité et singularité.

Organisation
L’accès au bâtiment a lieu à partir de la placette à travers la cour intérieure d‘où deux escaliers desservent le bâtiment d’habitation.
Dans le socle du bâtiment se trouvent les locaux annexes, les places pour les vélos et un petit atelier ou petit commerce qui donnent sur la placette du quartier. Dans les étages supérieurs se trouvent quatre niveaux d’habitations. Au niveau de la toiture on trouve encore trois appartements supplémentaires. Les logements, à chaque niveau, sont très différents (orientation, taille et organisation) et le 'mix' résultant permet un choix intéressant d‘appartements.

Construction, écologie et économie
Les constructions primaires massives permettent une bonne isolation phonique entre les étages et les appartements. Les structures porteuses par étage sont superposées et permettent un système statique simple et efficace. De même façon sont disposées les gaines techniques verticales d’alimentation et les chutes pour les eaux usées. La composition des façades vers l’espace public est prévue avec une isolation périphérique couverte d'un matériel céramique de facile entretien.
Les façades de la cour intérieure sont habillées d’une peau en bois ventilée couverte partiellement avec une 'couche végétale'. La production d’énergie est garantie par une pompe à chaleur et la production d’eau chaude sera complémentée par des panneaux solaires intégrés dans la toiture inclinée.

Architecture
La composition des façades publiques se base sur des ouvertures 'à trou' comme les bâtiments environnants. Ils s’adaptent à l’utilisation intérieure et donnent une lumière agréable depuis différents côtés du bâtiment. Les légers décalages des ouvertures et les installations d‘obscurcissements avec des volets pliants donnent à la façade une tension intéressante.
Par contraste la cour intérieure- conçue comme un espace semi-public de transition qui ne cohabite presque pas visuellement avec l'espace urbain- est habillée avec un matériel plus doux et moins formel. Ici le bois et la végétation viennent créer la surprise et l'évènement. Ces façades intérieures sont percées par des ouvertures carrées avec des verres colorés qui donnent une animation toute spéciale à cet espace.